Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LES SECRETS DE MISS MARY

LES SECRETS DE MISS MARY

MILLES ET UN SECRETS POUR LA BEAUTE DE LA FEMME AFRICAINE


LES DEITES

Publié par charmesdivoire sur 26 Novembre 2011, 03:17am

Catégories : #ESOTERISME - SPIRITUALITE

Toutes les religions sont des structures fondées sur la vénération de la déité. La Wicca ne fait pas exception. Elle reconnaît l'existence d'un pouvoir divin suprême, inconnaissable, absolu, d'où procède l'univers entier.
les wiccas se relient à ce pouvoir à travers leurs déités. En accord avec les lois de la nature, le pouvoir suprême estreprésenté par deux êtres essentiels : La Déesse et Le Dieux.
Chaque déité qui fut l'objet d'un culte sur cette planète coexiste avec les archétypes de la Déesse et du Dieu. Les panthéons complexes qui ont vu le jour dans plusieurs parties du monde correspondent simplement aux différents aspects
qu’ils prennent tous deux. Chaque déesse est englobée dans le concept de la Grande Déesse ; chaque dieu, dans celui du Dieu.
La Wicca vénère ces déités jumelles à cause de ses liens étroits avec la nature. Comme la nature est divisée en grande partie (mais certainement pas en totalité) en masculin/féminin, elle est représentée par des déités qui reproduisent cette conception.
les déités répondent à nos demandes ainsi qu'à nos incantations .la déité est jumelle et elle est formée par la Déesse et le Dieu.
La Déesse et le Dieu sont tout-puissants, car ils sont les créateurs de toute existence manifestée et non manifestée. Il nous est possible d'entrer en contact et de communiquer avec eux parce qu'une partie de nous vit en eux et qu'ils vivent en nous.
La Déesse et le Dieu sont égaux ; aucun n'est supérieur à l'autre ou plus digne de respect.
La Déesse et le Dieu sont égaux et complémentaires .
 
LA DEESSE
La Déesse est la mère universelle, source de fertilité, d'infinie sagesse et de tendres caresses. Dans la Wicca, elle revêt souvent trois aspects différents : La jeune fille, la mère et la vieille mégère, symbolisées par la lune croissante, la pleine lune et la lune décroissante. Elle est à la fois le champ non labouré, la moisson et la terre endormie sous le gel. Elle enfante l'abondance. La vie est un présent de la Déesse, un prêt consenti sous promesse de mort. La mort n'est pas l'oubli, les  
 
 ténèbres, mais le repos succédant au labeur de l'existence matérielle, l'existence humaine entre les incarnations.

Puisque la Déesse est la nature, la nature entière, elle est à la fois tentatrice et mégère, tornade et ondée printanière, berceau et tombeau.

Même si elle possède les deux natures, les wiccas la vénèrent en tant que dispensatrice de fertilité, d'amour et d'abondance, bien qu'ils reconnaissent également son coté sombre. Nous la voyons dans la lune, dans la mer insondable et mouvante, dans les pousses vertes du début du printemps. Elle est l'amour et la fertilité incarnés.

On connaît la Déesse sous les noms de Mère des cieux, Mère des dieux qui ont créé les dieux, Source divine, Matrice universelle, Grande Mère, et d'innombrables autres titres.

La Wicca utilise plusieurs symboles pour Lui rendre hommage, tels que le chaudron, la coupe, la bipenne, la fleur à cinq pétales, le miroir, le collier, le coquillage, la perle, l'argent, l'émeraude...pour n'en nommer que quelques-uns.

Comme Elle règne sur la terre, la mer et la lune, Ses créatures sont nombreuses et variées. Mentionnons entre autres le lapin, l'ours, le hibou, le chat, le chien, la chauve-souris, l'oie, la vache, le dauphin, le lion, le cheval, le troglodyte, le scorpion, l'araignée et l'abeille, qui sont tous consacrés à la Déesse.

La Déesse a été représentée comme une chasseresse courant avec Ses chiens, une déité céleste traversant le ciel à grands pas et laissant derrière Elle une traînée de poussière d'étoiles, la Mère éternelle portant un enfant, la tisserande de nos vies et de nos morts, une vieille marchant sou la lune décroissante à la recherche des faibles et des désespérés, et sous plusieurs autres formes. Mais peu importe comment nous L'imaginons, Elle est omniprésente, immuable et éternelle.

LE DIEU

 
 Le Dieu est vénéré depuis la nuit des temps. Il n'est pas le dieu sévère et tout-puissant du christianisme et du judaïsme, ni simplement l'époux de la Déesse. Dieu ou Déesse, ils sont un et égaux.
Nous voyons le Dieu dans le Soleil qui brille ardemment au-dessus de nos têtes pendant le jour et dont le cycle des levers et couchers gouverne nos vies. Sans le Soleil, l'existence serait impossible ; il a donc été vénéré en tant que source de toute vie faisant jaillir la vie de la graine endormie et reverdir la Terre après la froidure et les neiges de l'hiver.
Le Dieu est aussi le gardien des animaux sauvages. Sous le nom de Dieu Cornu, il est parfois représenté avec des cornes sur la tête symbolisant le lien qui L'unit à ces bêtes. A une époque antérieure, on considérait que la chasse faisait partie des activités qui relevaient du Dieu, alors que la domestication des animaux était perçue comme étant du ressort de la Déesse.

Les forêts vierges, les déserts brûlants et les hautes montagnes sont le domaine du Dieu. Puisque les étoiles sont tout simplement des soleils éloignés, on considère parfois qu'elles relèvent du Dieu.

Le cycle annuel de l'éclosion, de la maturité et de la moisson a été longtemps associé au Soleil d'où les fêtes solaires européennes (dont traite le huitième chapitre : les jours de pouvoir) encore célébrées par la Wicca.

Le Dieu est la moisson venue à maturité, le vin enivrant extrait des raisins, les épis d'or ondulant dans un champ désert, les pommes brillantes suspendues aux rameaux verts, un bel après-midi d'octobre.

Avec la Déesse, Il régit et célèbre le sexe. La Wicca ne fuit pas le sexe et n'en parle pas à voix basse. Il fait partie de la nature et est accepté comme tel. Elle le tient pour sacré, puisqu'il procure du plaisir, qu'il détourne la conscience du quotidien et permet à notre espèce de se perpétuer. Le Dieu nous imprègne intensément de la pulsion qui garantit l'avenir biologique de notre espèce.

L'épée, les cornes, la lance, le cierge, l'or, le cuivre, le diamant, la faucille, la flèche, la baguette magique, le trident, le couteau comptent au nombre des symboles souvent utilisés pour décrire ou vénérer le Dieu. Parmi les créatures consacrées au Dieu, mentionnons entre autres le taureau, le chien, le serpent, le poisson, le cerf, le dragon, le loup, le sanglier, l'aigle, le faucon, le requin, le lézard.

Au temps jadis, le Dieu était le Ciel-Père et la Déesse, la Terre-Mère. Le Dieu du ciel, de la pluie et de l'éclair est descendu vers la Déesse et s'est uni à elle, ensemençant la terre, célébrant sa fertilité.

De nos jours, les déités de la Wicca sont toujours intiment associées à la fertilité, mais tous les aspects de l'existence humaine peuvent être rattachés à la Déesse et au Dieu. Nous pouvons les invoquer afin qu'ils nous aident à faire le tri de toutes vicissitudes de notre existence et qu'ils répandent la joie dans nos vies où la spiritualité est souvent absente. En tant que wiccas nous pouvons demander à la Déesse et au Dieu de nous éclaircir les idées, de nous aider à nous aider nous même.

Mieux encore, la Déesse et le Dieu peuvent nous aider à transformer notre vie. Parce que les déités sont les forces créatrices de l'univers et non simplement des symboles, nous pouvons leur demander de charger nos rites de puissance, de bénir notre magie.

 

La magie est un excellent moyen d'y parvenir. Après s'être harmonisés avec la Déesse et le Dieu les wiccas demandent leur appui durant le rite magique généralement célébré par la suite.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents